Menu

 


Parc de Richelieu

Ceint de 7 kilomètres de mur, le parc de Richelieu, d’une superficie de 475 hectares, abritait le vaste domaine du Cardinal, détruit au début du XIXe siècle. Né en 1585, Armand Jean du Plessis, futur Cardinal de Richelieu y passe toute son enfance.

Devenu principal ministre de Louis XIII, il demande à Jacques Lemercier, Architecte du Roi, de construire un très vaste château et une cité à proximité. Sa mort en 1642, ne lui laisse pas l’occasion d’en profiter. A la révolution, l’arrière petit-neveu du Cardinal émigre en Russie, ses biens sont confisqués et les œuvres d’art qu’abritait le château sont vendues ou attribuées à des musées.

En 1805, le domaine fort endommagé, est racheté par un marchand de biens qui démolit le château pour vendre les matériaux. Seuls subsistent aujourd’hui le Dôme (une partie des écuries, ancien manège pour les chevaux), l’Orangerie, les Caves, l’entrée principale ainsi que tout le tracé des canaux.

En 1877, le domaine est restitué par Michel Heine, banquier à Paris, dont la fille a épousé le descendant de Richelieu. En 1930, Armand, marquis de Jumilhac, duc de Richelieu, n’ayant pas d’héritier, légue le domaine à l’Université de Paris, en souvenir du Cardinal, Proviseur et Rénovateur de la Sorbonne.

Informations pratiques

  • 1er avril au 30 septembre tous les jours : 8h – 20h
  • 1er octobre au 31 mars tous les jours : 9h-18h
  • Dernière admission 30 minutes avant la fermeture
  • Fermé les 25 décembre et 1er janvier (et en cas d’intempéries)
  • Visite libre
  • Entrée gratuite

Renseignements

Office de tourisme – Place du Marché
37120 RICHELIEU / 02 47 58 13 62
www.azay-chinon-valdeloire.com